les lapins libres

les lapins libres

Anecdotes de mai 2016

 

 

Mardi 31 mai :

 

 

 

 

 

 

Fatigue : c'est un mot que je vais supprimer de la liste de ces mots : il est pessimiste. En admettant que ce « jeu » soit pour moi, qu'il reflète mon état d'esprit, j'estime ne pas avoir le droit de l'utiliser. Certaines personnes autour de moi travaillent ou ont travaillé fatigués, malades. C'est autre chose...Mes douleurs ne sont rien à côté...Et puis, lorsque mes loups seront fatigués à leur tour, c'est qu'ils seront près de leur fin, qu'il me faudra les accompagner vers leur nouvelle vie.

Alors, mardi prochain, on prendra un autre mot : celui de « malice » qui les caractérise si bien.

 

Estomac : ils ont très bon appétit en ce moment. C'est dû à la luminosité du matin, au lever du jour plus précoce. Yoshi réclame maintenant très tôt comme sa copine. Je leur cueille régulièrement des branches de noisetier.

 

 

 

IMG_3730.JPG

 

 

 

 

Condition physique : elle demeure excellente. Je travaille chez moi deux matins, ce qui me permet d'entendre les courses, les jeux, les grattements dans le foin qui tendent à prouver qu'un lapin est bien plus actif qu'un chat.

 

Boulot : c'est vrai que c'est une grande partie de notre vie, pour ne pas dire l'essentiel, en ce qui nous concerne, nous, les humains... Même si j'aime ce que je fais, même si j'ai de bons collègues, j'aspire maintenant à autre chose. J'aurais besoin à mon âge de choisir mes activités de la journée, de faire ce que j'ai envie, d'écrire, de lire, de créer, de sortir, bref, d'avoir une vie d'artiste. Mais le temps n'est pas encore venu, même s'il approche. Il me faut aller jusqu'au bout pour pouvoir profiter pleinement de cette joie, de ce luxe qui sera mien, lorsque je dirai : « ça y est, je vais définitivement faire tout ce que j'ai envie, avec le sentiment du devoir accompli. »

Ce mot, il n'est pas adapté à mes loups. Ils ont cette chance d'être nourris, logés, aimés, choyés durant leur courte vie. Je vais le remplacer par le mot « bêtises ». Même si parfois, elles sont insignifiantes, elles sont souvent drôles.

 

Love : entre eux, c'est une fusion, une osmose : ils se recherchent sans cesse.

 

Divers : le traitement repris, Yoshi retrouve une normalité dans ses rapports avec Jo. Il l'embête, mais de façon raisonnable, sans se mettre en danger, et sans menacer son intégrité physique.

 

Courses : la coriandre est magnifique, mais on ne trouve plus de céleri-branche avec des branches ! J'aimerais bien savoir pourquoi...

 

Envie : que cette paix, cette douceur de vivre perdure le plus longtemps possible. Notre petite vie à quatre est si belle depuis que la maladie s'en est allée.

 

Penser à : donner régulièrement le traitement de Yoshi. J'ai beaucoup de mal à y songer. J'ai quand même remarqué, pour l'avoir testé trois fois, que l'arrêt prolongé, seul, le replonge dans l'enfer. Lorsqu'on oublie « un peu », ce n'est pas trop grave.

 

 

 

 

 

 

 Jeudi 26 mai :

 

 

 

 

 

L'image du jour : "à dada sur ma copine"

 

 

 

 

IMG_0008.JPG

 

 

 

 Mardi 24 mai :

 

 

 

 

IMG_3721.JPG

 

Un moment comme j'aime, mais qui ne dure jamais bien longtemps...

 

 

 

 

 

Fatigue : c'est un mot qui n'existe pas chez nos lapins. Avec une jeunette et un satyre, on est sûr d'avoir toujours du mouvement...

 

Estomac : la nuit de samedi à dimanche, Yoshi avait faim, il est revenu finir sa gamelle, dans notre lit, entre nous deux, à minuit. Je dormais, il m'a réveillé en me marchant dessus...

 

Condition physique : après le coup d'arrêt de quelques heures vendredi, le satyre était de nouveau en action le soir même de « l'aventure »...

 

Boulot : réveiller les parents le matin : avec le jour, un décalage dans le temps s'est produit. Ils se « lèvent » plus tôt.

 

Love : un peu moins cette semaine : certaines siestes se sont faites à distance. Le comportement de Yoshi y est-il pour quelque chose ?

 

Divers : on a repris le traitement, et Yoshi a retrouvé un peu de sérénité depuis hier, progressivement, l'objectif étant d'éviter qu'il se mette en danger.

 

Courses : cette semaine, pas de courses : il faisait bien trop beau et chaud samedi pour perdre son temps dans les magasins. Florette nous dépanne, et Yoshi est ravi : il a un faible pour les herbes de cette marque.

 

Envie : que les lapins gardent la pêche

 

Penser à : donner régulièrement le traitement de Yoshi, 2 fois par jour. Plus qu'un mois...Il fait rarement le satyre en dehors de la période de reproduction.

 

 

 

 IMG_3731.JPG

 Comment manger tranquille, sans qu'on vous monte sur le râble....

 

IMG_3727.JPG

 

 

 

 

 Samedi 21 mai :

 

 

 

 

A midi, hier, Chris a trouvé Yoshi tout tremblant à la tête de notre lit, par terre, en poule. Il frissonnait tellement qu'il lui a parlé de longues minutes. Puis je suis arrivée, il ne tremblait plus. Je l'ai pris dans mes bras : il n'a manifesté aucune douleur.

On l'a trouvé bizarre, il n'allait plus avec sa copine, restait prostré dans son tunnel. Il paraissait se déplacer normalement, puisqu'il s'est rendu à la litière pour mâchonner quelques brins de foin et faire un pipi.

Lorsqu'on est rentré le soir, on a préféré, par prudence le montrer à sa vétérinaire : le week-end approche, il était probablement tombé du lit (très haut)... Nous soupçonnions une histoire de harcèlement sexuel ayant mal tourné...

 

A 17h30, nous étions à la clinique. Il a été radiographié. Il n'a pas bougé du tout. Un cliché a été pris sur le dos, l'autre sur le côté, qui a révélé une arthrose de la hanche gauche (normal, vue son âge !) et un léger tassement de vertèbre à un endroit où elle ressentait de la chaleur à la palpation.

 

Nous sommes ressortis avec du metacam et un mélange homéo à base d'arnica.

 

Nous n'avons pas donné le metacam, car il s'est trouvé très alerte de retour de la clinique : il a mangé, et surtout refait le zouave avec sa copine.

J'ai observé son retour sur notre lit avec attention, espérant déceler une appréhension qui confirmerait la chute. Bingo ! Il s'est approché du pouf, et a hésité. Il n'est pas monté dans un premier temps. Il lui a fallu de longues minutes pour prendre sa décision. Il a fini par le faire, et l'habitude de sauter avec souplesse, en survolant le lit, n'est revenue qu'en soirée...

Le scénario le plus probable est qu'il a poursuivi sa copine sur notre lit. Très habile, Jo a dansé pour l'éviter. A force de tourner, il a perdu pied avec les pattes arrières, et s'est retrouvé au bas du lit, sur le carreau, terrorisé. Lorsque Chris l'a appelé, à midi, il n'a pas osé bouger. Il a sans doute mis du temps à s'apercevoir qu'il n'avait aucune séquelle de sa chute.

Quand je l'ai vu à mon tour, j'ai plus penché pour de la contrariété, une immense vexation...qu'il a mis un peu de temps à surmonter.

Sa véto, pense qu'il a aussi pu se faire mal à force de donner à son arrière-train les mouvements de l'accouplement. Il faut dire qu'avant-hier soir, la séance avait duré 4 heures non-stop !

 

Nous avons décidé de fermer la porte de notre chambre en notre absence, histoire d'éviter ce genre de situation, et nous avons repris son traitement avec l'arnica.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 20 mai :

 

 

 

 

Hier soir, Yoshi a monté sa copine quatre heures durant ! Voyant qu'à 23h00, personne n'avait mangé, ni foin, ni verdure, que Yoshi n'avait toujours pas lâché prise, il nous a fallu les séparer pour la nuit. Je me souviens avoir fait ça une fois du temps de Yalla. C'est quelque chose que je n'aime pas faire, car j'ai l'impression de m'immiscer dans leur couple, d'intervenir dans le cours de leur vie de lapin. On met donc en place cette stratégie qu'en cas d'extrême nécessité, afin de sauvegarder leur santé.

 

Nous avons opté pour laisser Jo seule au salon, car elle ne supporte pas l'enfermement, et nous avons gardé notre pépère avec nous dans notre chambre.

Ce matin, chacun avait mangé correctement.

Depuis, je lui ai redonné son traitement homéopathique pour quelques jours. Après trois ou quatre prises, on devrait rentrer dans un comportement acceptable pour lui, et son entourage (on est compris dedans dans la mesure où il marque, même si pour nous, il n'y a rien de grave : juste des gouttes de pipi à ramasser, et des crottous par ci, par là.)

 

 

J'avoue avoir omis hier, l'idée de l'inquiétude, dans le tapage de patte...C'est assez séduisant,  comme interprétation, sachant qu'un lapin tape lorsqu'il est inquiet. Merci Becca pour ton éclairage, bien souvent précieux lorsqu'il s'agit du comportement, (sujet qui me passionne aussi !)

Reste à savoir ce qui l'inquiète.

Cette nuit, il était seul avec nous, il n'a pas marqué. Jo, de son côté, non plus...

 

Son attitude concernerait donc plutôt sa copine, mais par rapport à quoi ? Jo est facile, malléable, affectueuse, avenante, gaie. Ils sont très fusionnels, il obtient d'elle tout ce qu'il veut. Quelle crainte peut-il donc avoir ?

Il ne supporte pas de la perdre de vue 30 secondes : est-ce lié à ça ? Sachant qu'en venant dans la chambre, elle s'éloigne de ses bases...(gîte, litière, tapis du salon...)

Tout cela reste un langage passionnant à observer, mais bien mystérieux, pour nous les humains...

 

 

 

 

 

 

Jeudi 19 mai :

 

 

 

 

Aujourd'hui, je voudrais parler d'un phénomène étrange chez Yoshi. Il y a quelques temps de cela, nous avions observé qu'il tapait de la patte juste avant de rentrer dans notre chambre, comme pour s'annoncer...Depuis deux semaines, il accompagne son geste d'un grognement. La frappe devient plus forte, plus affirmée, et cette fois, il frappe le sol de sa patte à chaque fois qu'il pénètre dans une pièce. C'est systématique, et je l'avoue, très amusant...

Est-ce une manifestation d'autorité vis à vis de nous ? Un marquage ? Une rivalité déclarée avec Joséphine ?  Une sorte de "pouvoir royal" sur sa garenne ?

Ce comportement est tout nouveau pour nous qui n'avions jamais eu de lapin sur une durée aussi longue.

Est-ce dû à son âge ?  Sept ans passés sur le même territoire laisserait-il des traces d'autorité plus forte ?

Certes, Yoshi a toujours eu un caractère très affirmé, mais delà à montrer autant de présence...

Hier, j'ai pu observer un autre phénomène : il a protesté !

Joséphine mangeait, et il voulait lui monter dessus. Je la protégeais, me trouvant à ce moment-là à côté. Je l'écartais doucement, en lui disant : "Non, Yoshi, laisse ta copine manger...Laisse-la tranquille..." Après lui avoir barré la route, à trois ou quatre reprises, il a émis un grognement que je ne lui connaissais pas du tout. Une sorte de protestation, très étrange, de laquelle il ne se dégageait aucune agressivité.

Devant cette attitude pour le moins inattendue, je l'ai laissé passer. J'avoue avoir été surprise, et assez subjuguée par autant de communication.

 

Plus jeune, il a été agressif, mordeur, comportement qui a disparu au fil du temps.

On a développé avec lui une communication extraordinaire, de par son intelligence et son extrême sensibilité.

Je n'aurais cependant pas imaginé qu'il se mettrait à s'exprimer de façon auditive, et à développer un langage corporel.

 

En ce qui concerne le tapage de patte, je pense à la manifestation d'une autorité sur sa garenne, autorité davantage rattachée aux lieux qu'aux personnes.

Avez-vous entendu parler d'un tel comportement ? Pensez-vous comme moi à un rôle de chef qu'il endosserait, chaque fois qu'il se manifeste ainsi ?

J'aimerais beaucoup avoir votre avis sur cette question...

 

 

 

 

 IMG_2567.JPG

 

 

 

 

 

Mardi 17 mai :

 

 

 

 

 

Fatigue : Yoshi est infatigable  et sa copine ne se lasse pas de courir pour lui échapper… La vie est belle !

 

Estomac : cette nuit à 00h00, Joséphine avait faim. Et que fait-on lorsqu'on a envie de cunipic, et que maman a oublié ? On lui rappelle…

Maman dort ? Aucune importance, on la réveille, en lui dansant dessus !

 

Condition physique : Jo danse toujours, pour éviter son copain, pour le séduire, pour avoir des légumes, pour avoir de la verdure, parce qu'elle est heureuse d'être libre...

 

Boulot : le moins possible...

 

Love : le gîte donne lieu à des démonstrations d'amour sans fin.

 

Divers : on a toujours du marquage sur le petit tapis rond de notre chambre. Je pense que ça passera lorsque Yoshi ne sera plus en période de rut intense. On devrait en voir la fin mi-juin.

 

Courses : des bouquets magnifiques achetés au Grand-Frais de Limoges.

 

Envie : que les parades de Yoshi s'espacent, et que Jo puisse manger tranquillement.

 

Penser à : profiter plus d'eux dans la journée, en dehors des heures de travail. J'ai acheté un livre. Je vais pouvoir me mettre au sol, et peut-être les avoir près de moi.

A faire des photos : j'ai trouvé l'opération à effectuer sur windows10 pour les télécharger depuis mon APN, c'est facile, mais plus long qu'avec window8.

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 14 mai :

 

 

 

Routinier un lapin ?

 

 

 

Il n'y a pas moins routinier qu'un lapin : il ne fait jamais la même chose ! C'est un être tellement libre qu'il fait ce qui lui passe par la tête au moment M

En général, lorsque nous nous levons entre 6h00 et 6h30 : les loups sont endormis sur le tapis du salon. Yoshi se réveille parfois difficilement. Les jours fériés, il nous arrive de les attendre sans succès...

Aujourd'hui, nous aurions aimé dormir une heure de plus. Yoshi et Joséphine étaient déchaînés : il la poursuivait partout, elle sautait, s'amusait comme une fofolle. Bref, nous avons été réveillés ! On s'est aperçu qu'ils arrivaient à ouvrir la porte du placard de la chambre d'amis (juste poussée et calée par le frottement au sol).

Jo reste méfiante (c'est son ancien univers), mais part en exploration quand même un petit moment.

Qui ouvre, en poussant avec sa tête ? Pour l'instant, je n'ai pas réussi à voir, même si je penche pour Yoshi... Et si c'était les deux ?

 

 

 

 

Mardi 10 mai :

 

 

 

Fatigue : Le printemps donne des ailes, on dort très peu ici, sauf nous, les humains...

 

Estomac : tous les soirs, ils attendent leur cunipic pour la nuit.

 

Condition physique : Jo danse pendant l'élaboration de la gamelle de légumes, c'est trop de joie pour elle !

 

Boulot : inspecter la configuration du salon, changée pour les bouger un peu. Opération réussie : la cabane les intéresse de nouveau !

 

Love : plus de traitement pour Yoshi, car le produit se périme en un mois. Il est très lourd, mais ça reste raisonnable. Lorsqu'il embête sa copine, et qu'il l'empêche de manger, je le prends dans mes bras. Il n'est pas content, mais tant pis. Sa "gourgandine" continue de le séduire en se roulant sur le dos devant lui...On n'est donc pas sortis de l'auberge !

 

Divers : Le marquage du tapis rond dans notre chambre a été dantesque hier soir...L'essentiel des crottous est passé dans cette opération « commando » que je ne parviens pas à m'expliquer ! C'est lié à l'état d'excitation de Yoshi, ça c'est sûr...

 

Courses : magnifiques cette semaine : on voit que c'est le printemps...

 

Envie : que le beau temps de la semaine passée revienne ce week-end : ce n'est pas exclu.

 

Penser à : ramasser quelques beaux pissenlits pour nos loups affamés...Je n'ai pas pris le temps de le faire la semaine dernière. Il faut dire que j'hésite toujours à ramener des maladies du dehors ou des parasites. L'autre jour, j'ai voulu cueillir un plantain pour le repiquer sur mon balcon, il était plein de bêtes !

 

 

 

 

Samedi 7 mai :

 

 

 

 

Gérer l'alimentation de plusieurs lapins est l'objet d'une question sur le Terrier. C'est intéressant, car on aborde le rythme naturel de l'alimentation du lapin. Jamais je ne m'étais interrogée là-dessus. Pourtant, ça mérite qu'on s'y penche.

En effet, si je reviens en arrière, sur mes expériences passées, une tendance se dégage : le lapin commence à manger, puis s'en va, batifole, mange du foin, puis revient, puis batifole de nouveau, fait une mini-sieste, puis revient encore...Tout cela sur plusieurs heures. Le fonctionnement se rapproche de ce qui se passe dans la nature, dans une garenne.

En revanche, les gros gourmands ne parviennent pas à fonctionner ainsi. Ils mangent tout d'un seul coup. C'est le cas de Jo. Il faut donc surveiller la ration de Yoshi qui serait dévorée de la même façon.

Fanny, Li-lou, Yalla et Yoshi auraient pu intégrer, former une vraie garenne. Joséphine, elle, n'aurait pas été invitée : il aurait fallu qu'elle se calme ! Peut-être aurait-elle été éduquée par les autres...Peut-être que dans son cas, le sevrage mal effectué y est pour quelque chose...

Bref, nous sommes heureux de constater que la domestication n'a pas altéré le comportement de nos lapins (à quelques exceptions près)..

 

 

 

 

 

 

 Jeudi 5 mai :

 

 

 

 

Jo n'a plus une once de tranquillité ! Nous sommes rentrés hier à midi dans une étable : le tapis du salon par endroits, recouvert de foin ! Il la chasse de la litière, la poursuit, alors qu'elle mange son foin, ce qui fait qu'elle entraîne tout, là où elle se réfugie.

Le traitement, pris avec le lespedesia, ne semble pas cette fois, avoir l'effet attendu. Ce matin, il l'a donc pris à part. On verra s'il se calme. Si seulement Jo pouvait se faire respecter comme Yalla ! Le problème serait naturellement réglé.

Je me souviens avoir dû les séparer une fois, mais le reste du temps, Yalla parvenait à gérer seule la situation. Une fois, nous avions beaucoup ri, elle l'avait giflé.

 

 

 

 

 

Mardi 3 mai :

 

 

 

 

 

Fatigue : pas un poil de fatigue à l'horizon !

 

Estomac : le cunipic a du succès. Je le donne le soir lorsque Yoshi a terminé sa gamelle, vers 23 h00

 

Condition physique : séance de danse ce matin : Jo s'est déchaînée comme jamais.

 

Boulot : RIEN : pendant que les parents sont au boulot, EUX !

 

Love : Yoshi a repris son traitement, car il est infernal (j'avais tenté d'espacer les prises).

 

Divers : hier, repas d'anniversaire au pissenlit géant.

 

Courses : on court après les herbes cette semaine faute d'avoir été à Grand-Frais ce week-end : merci Florette, mais il faudrait livrer Guéret plus souvent….

 

Envie : que le beau temps de dimanche dure...dure…

 

Penser à : ramasser quelques beaux pissenlits pour nos loups affamés...

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 2 mai :

 

 

 

 

Bon anniversaire à notre Yoshi : 8 ans aujourd'hui !

 

 

 

 

 

IMG_2866.JPG

 

 

 

Dimanche 1er mai :

 

 

 

 

Les danses de Joséphine sont stupéfiantes ! Quel dommage de ne pouvoir vous les faire découvrir en vidéo. Il faudrait la filmer en permanence pour réussir à immortaliser ses chorégraphies. Lorsqu'elle exécute ça sur notre lit, elle me fait peur : le vide est derrière elle, et le lit est haut. Chris m'affirme que les lapins connaissent bien les limites de leur terrain de jeu. J'en suis moins sûre que lui ! Ils se loupent régulièrement quand il faut monter.

Yoshi était infernal ce matin. Il faut dire que chaque fois que je tente l'arrêt de son traitement, c'est l'échec assuré : Jo n'a plus une once de tranquillité ! On a donc repris la compote.

Demain, mon garçon a 8 ans. C'est la première fois que je serai amenée à franchir ce nouveau cap, (peut-être franchi, toutefois, par Yalla dont nous ne connaissions pas vraiment l'âge).

On va essayer de lui faire plaisir : il ne saura pas pourquoi, mais ça nous fera tellement plaisir à nous aussi !



01/05/2016
22 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres