les lapins libres

les lapins libres

Anecdotes de janvier 2019

 

Samedi 26 janvier : 

 

 

 

Petite indisposition cette semaine : des grosses crottes molles agglutinées mais aucun autre symptôme visible. Nous n'avons pas pu identifier celui ou celle qui a produit ces selles étranges. J'ai examiné les culs-culs, aucun ne présentait de traces suspectes. Il nous a semblé que les crottous diminuaient en taille. Dès jeudi, j'ai donc pris la décision de cesser la verdure. On a repris ce matin en petite quantité, car les petits tas mous avaient disparus. 

J'ai aussi mis du rongeur-digest dans leur eau de boisson.

En ce moment, le foin semble déplaire : un sac qui n'est semble-t-il pas à leur goût. Je ne sais pourquoi...Un dérèglement est souvent dû à un ralentissement dans la consommation de foin.

 

 

Il faut dire qu'à tout ça viennent s'ajouter les parades amoureuses. Ce matin, Yoshi s'est lancé dans une chorégraphie du plus bel effet : une sorte de danse autour du coffre qui nous sert de table de salon, le pompon dressé, presque entièrement rabattu sur le dos, les pattes arrières raides et droites. 

Il n'a pu obtenir que notre amusement et une indifférence totale de sa copine. 

En ce moment, la sieste a lieu depuis 11h sous notre lit, dans la chambre, du côté du radiateur et de la lumière. 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 20 janvier

 

 

 

Le piloderme commence à faire son petit effet...Je suis contente d'avoir trouvé ce qui n'allait pas. Par prudence, il valait mieux s'assurer que les parasites ne soient pas en cause, donc je ne regrette pas de l'avoir emmenée consulter.

 

Yoshi , lui, pour l'instant, a un comportement acceptable. Heureusement, car j'ai égaré dans le déménagement la boîte de référence de son mélange homéo.

Disons qu'il monte sur sa copine de façon acceptable. Il continue sa vie normale : mange correctement, dort assez...

 

Dès qu'elle disparaît de sa vue, il tape du pied, et s'affole complètement. Il ne vivrait plus sans elle. C'est sa bouée, son oxygène. Il la suit partout où elle va.

Quand il l'a perd, on a immédiatement droit à un regard assassin, croyant sans doute qu'on lui a prise.

Jo, elle de son côté, aime par moment se retirer dans notre chambre, sous le lit ou sur un tapis dans le couloir pour respirer un peu.

 

 

 

 

Samedi 5 janvier

 

 

Au coin du feu

 

004.JPG



 

 

005.JPG

 

 

 

Le ramonage de la cheminée a donné l'occasion de l'allumer. Jo a passé son menton sur la couverture pleine de suie du ramoneur, perturbée par cet épisode bien mystérieux...Elle a cependant apprécié le feu et la douce chaleur qui s'en dégageait.

 

 

 

Samedi 12 janvier :

 

 

 

 

On est allé chez la véto pour la seconde injection d'anti-parasitaire. On a constaté une aggravation. Elle a de nouveau examiné au microscope, les squames prélevées, rien, pas de parasites visibles. Yoshi n'est toujours pas contaminé, ce qui permet d'affirmer que ce n'est pas contagieux.

Cette fois, on a décidé de rajouter du piloderme.

Yalla avait pris du piloderme autrefois pour une peau sèche qui produisait aussi des squames.

Jo a rendez-vous pour sa troisième injection le 23, on verra à ce moment-là si le piloderme est efficace.

Les traces de ce poil détérioré commencent à se voir sur son dos.

 

 



05/01/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres