les lapins libres

les lapins libres

Anecdote de mai 2017

Mardi 31 mai

 

 

Estomac : pour l'instant, ça va plutôt bien...On croise les pattes !

 

Condition physique : tout est ok. Jo ne danse pas en ce moment, mais elle travaille ses temps de repos !

 

Bêtises : pas de bêtises à déplorer si ce n'est un tissu (et oui, encore!) que j'avais mis au fond de la boîte de transport afin d'éviter que Jo glisse pendant les trajets. Je l'ai retrouvé troué arrivé à l'étang !

 

Love : ils sont proches, et se toilettent mutuellement. Yoshi est très demandeur. Depuis sa dernière crise, Jo a changé vis à vis de moi. Elle recherche ma compagnie, mes caresses. Elle devient câline.

 

Divers : A l'étang, elle m'a sauté sur les genoux pour que je la caresse de longues minutes.

 

Courses : le persil est très beau en ce moment. Du plantain a également poussé dans une jardinière sur mon balcon. Je l'avais repiqué l'année dernière sans vraiment y croire.

 

Envie : que Jo continue de se rapprocher de nous. Yoshi a 9 ans, il n'est pas éternel, et la logique veut qu'elle reste seule un jour. Pour qu'elle le vive bien, elle doit absolument gagner en confiance vis à vis de nous.

 

 

 

 

 

 

 

 IMG_0064.JPG

 

 

 

Vendredi 26 mai :

 

 

 

Jo va de nouveau mieux, mais je continue de l'emeprid et son traitement. J'ai pris rendez-vous chez un osthéopathe (pour une manipulation viscérale ici...) On n'a plus que cette solution pour espérer lui redonner une vie normale. Quelle chance d'avoir ce vétérinaire à 9 km de chez nous !

Nous y allons vendredi 16 juin à 14h15.

Cette expérience permettra peut-être d'aider d'autres lapins dans son cas.

On m'avait proposé de l'osthéo pour Yoshi s'il devait souffrir d'arthrose (décelée à la radio), mais il n'en a jamais souffert.

Question obsession, il a fallu les séparer hier soir pendant l'heure du repas. Jo ne parvenait pas à manger, elle naviguait plus qu'avec Yoshi greffé sur son dos en permanence !

Quelque temps plus tard, environ une heure, j'ai rouvert la porte, il était mieux.

Il faut compter deux ou trois jours pour que le traitement homéopathique fasse de nouveau son petit effet.  

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 23 mai :

 

 

 

 

Estomac : Jo retrouve difficilement son appétit : on sort peut-être aujourd'hui de quatre jours de gavage et d'observation.

 

 

 

Condition physique : elle n'a jamais perdu de son entrain même si on ne la sent pas heureuse en ce moment. Yoshi, lui, faute de traitement homéopathique (rupture de stock), est intenable. Il nous faut parfois les séparer pour que Jo puisse manger tranquillement.

 

 

 

 

 

Bêtises : un livre de poche est tombé de l'étagère ce matin. Je doute que ça soit Yoshi. On n'a pas d'appétit...Sauf pour manger du papier !

 

 

 

Love : Jo recherche le soutien de son compagnon malgré ses frasques, plus que lourdes en ce moment.

 

 

 

Divers : je vais heureusement récupérer un flacon neuf demain, à la pharmacie, et dans trois jours mon pépère retrouvera une vie plus sereine.

 

 

 

Courses : le panais commence à disparaître des étals...Merci aux mousquetaires qui en fournissent toujours !

 

 

 

Envie : de ramener Jo en sortie, cette fois avec de l'appétit...

 

 

IMG_0065.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 21 mai :

 

 

On positive...Avec élégance ! La dernière mode, au critical care....

 

IMG_0057.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 20 mai :

 

 

Encore une anorexie hier soir. Nous nous étions absentés depuis midi. Maintenant, nous nous refusons à expliquer ces phénomènes. Il nous faut soigner, on soigne. Gavage ce matin, ce midi, et à 16h. Elle mange un tout petit peu, mais pas assez pour maintenir un bon transit.

Je lui ai donc rajouté de l'emeprid et de la paraffine qui me restait de Noa.

Yoshi aussi a eu de la paraffine, car ils m'ont rongé un tissu, et certaines crottes sont reliées, petites et déformées.

Les marquages devant la porte des petits me permettent de mesurer l'état du transit !

Noa et Tao vont bien, mais je trouve qu'ils deviennent sauvages. Je n'ai pas le temps de beaucoup m'en occuper, je ne vais pas assez les voir. Je me contente des visites pratiques : foin, verdure, quelques granulés le matin, un peu de ménage. Je leur ouvre la fenêtre, car il fait beau en ce moment. 

Je regrette vraiment qu'ils n'intéressent personne. Ils ne méritent pas ça : ce sont des petits lapins modèles, joyeux, qui ne demandent qu'à voir du monde. Ils n'ont pas fait une seule bêtise depuis qu'ils sont enfermés dans la chambre d'amis.

Je me souviens que Jo, lors de son arrivée chez nous, avait déjà escaladé en beaucoup moins de temps, tous les meubles de la pièce !  

 

 

 

 

Mercredi 17 mai :

 

 

 

Estomac : deux anorexies la semaine dernière...On espère plus de tranquillité cette semaine.

 

Condition physique :

De ce côté-là, c'est un plaisir de les voir évoluer dans leur espace bureau-salon : Jo détale brusquement, s'enfile dans le tunnel, et organise une superbe danse à la sortie. Yoshi, lui, danse rarement, il frétille juste un peu du pompon lorsqu'il est heureux, mais il fait des kilomètres toute une journée pour suivre sa copine.

 

Bêtises : C'est Yoshi qui s'énerve sur un tissu (sans aucune valeur marchande) qui recouvre le pouf de la chambre...Ce n'est pas du tout habituel chez lui.

 

Love : Yoshi continue à être très pénible, mais cette fois, ça n'entame pas leur proximité. Parfois, elle mange avec Yoshi sur son dos accroché comme un mollusque sur un rocher.

 

Divers : Je suis frappée par le caractère de Jo : elle accepte d'être le jouet de Yoshi avec une facilité déconcertante !

 

Courses : les herbes de l'étang, côtoient de nouveau la coriandre dans les assiettes, mais en petite quantité.

 

Envie : que ma pauvre Jo espace ses crises, et continue à être notre rayon de soleil encore longtemps.

 

 

 

 

 

 

Vendredi 12 mai :

 

 

 

Jo est rétablie, mais elle gargouille beaucoup.

Elle a repris une certaine activité que je ne lui connaissais pas. Elle s'est mise à escalader. Moi qui la croyais un peu "lourdaude", lorsque je l'ai vue grimper sur mon sac, lui-même posé sur une chaise, elle m'a surprise. La descente n'a posé aucun problème non plus ! Je ne lui connaissais pas ces talents. Depuis sa dernière maladie de lundi, elle a retrouvé de l'entrain, de la gaité, elle danse, réclame son cunipic les soirs, recherche à faire des bêtises les matins, dans ses promenades.

 

A chaque fois, on se dit que c'est une vraie chance de la connaître, de l'avoir dans notre vie. Et puis, elle est de nouveau malade, et c'est le désespoir qui nous étreint, la peur de la perdre, et en même temps la résignation, parfois la hâte inavouée que tout se termine. 

 

Son opération a fait d'elle ce corps souffrant qu'on soulage en deux heures parce qu'on est là, parce qu'on guette chacune de ses réactions, chacune de ses attitudes.

On doit seulement être là, ne jamais l'abandonner trop longtemps...Sa fragilité nous la rend précieuse au-delà de toute raison.

 

 

 

 

IMG_3984.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 10 mai :

 

 

Jo semble rétablie : il n'y a pas eu de crottes molles hier. Elle mange de nouveau bien, alors je lui donne son traitement deux fois par jour, et j'ai rajouté de l'emeprid, le transit ayant un peu ralenti. J'ai cessé le metacam, par contre.

Dans la cuisine, j'ai un petit coin "pharmacie" avec les médicaments de base, et les seringues. J'en suis arrivée à ne plus rien ranger. Tout est à portée de main au cas où...

J'ai "repoussé" les petits au delà de la porte de la chambre, et nous réussissons depuis à éviter les bagarres devant la porte, côté couloir.

Tao et Noa ont encore un grand espace à eux, et Jo devrait se sentir moins "agressée" par leur présence.

Il y a encore des marquages, mais ça ne me gêne pas trop de ramasser les crottous, fort heureusement.

Les petits n'ont pas reçu de demande d'adoption pour l'instant. 

Yoshi est dans une forme éblouissante.

 

 

 

 

Mardi 9 mai :

 

 

 

Estomac : la cata ! Deux anorexies hier ! Matin et soir, cette fois : c'est la misère. Tous les soirs, elle fait un amas de crottes molles.

 

Condition physique : Yoshi est dans une forme éblouissante ! Il court partout, mange comme quatre, joue au chef...

 

Bêtises : quand elle a mal, Jo s'énerve après quelque chose : un bord de tapis ou bien le porte CD en bois tendre.

 

Love : les rapports sont un peu plus distants, car Yoshi est très pénible dès qu'il ressent les faiblesses de Jo.

 

Divers : une touche pour Noa et Tao : j'aimerais tant qu'elle aboutisse !

 

Courses : on a arrêté les herbes de l'étang, c'est sans doute un tord. Le changement d'alimentation est source de ralentissement.

 

Envie : d'avoir un répit avec Jo...

 

 

 

 

Samedi 6 mai :

 

 

Le dernier week-end a été difficile, car il fallait croiser plusieurs traitements et surveiller les trois lapins en délicatesse. Fort heureusement, Jo allait mieux.

Ce matin, elle est de nouveau malade, mais on soigne.

 

Deux heures après, elle remangeait...

En ce moment, elle est très assidue devant de la porte des petits. Tao est de l'autre côté, les odeurs passent dessous. Souvent Yoshi et Jo se disputent dans le couloir, des touffes de poil volent !

 

 

 

Mardi 2 mai :

 

 

 

IMG_3892.JPG

 

 

 

Aujourd'hui, mon Yoshi a 9 ans !

 

Jamais je n'aurais espéré une longévité pareille pour un petit lapin. Lorsque ma Fanny est morte à 6 ans, en 2001, aucun véto ne m'a proposé une opération. Je m'estimais heureuse de l'avoir eu aussi longtemps auprès de moi. Il y a 16 ans, on n'opérait pas les lapins, on les aidait à mourir...

16 ans plus tard, on les soigne, on les opère, on les prolonge. Les médicaments sont de mieux en mieux adaptés, de plus en plus nombreux, l'anesthésie gazeuse permet un meilleur rétablissement.

Aujourd'hui, un lapin qui n'a pas de maladie mortelle, peut espérer survivre aux arrêts du transit pris à temps, aux bézoards (amas de poils dans l'estomac), à un AVC, à un abcès, et j'en passe...

 

Je donne toujours des nouvelles à la maman-nounou qui a eu la chance de le voir naître, et qui a eu le courage de s'en séparer pour lui donner une chance dans la vie.

Yoshi, ça signifie "chance" en Japonais. En l'appelant comme ça, elle lui offrait sans le savoir, au moins 9 ans de bonheur, et d'amour inconditionnel.

Yoshi est tout pour nous. Son intelligence, sa personnalité continuent chaque jour de nous étonner.

Un lapin de 9 ans, c'est un lapin bien dans ses pattes, serein, confiant, fusionnel, malin. Il sait tout de nous, on sait tout de lui.

Maintenant, on se prend à espérer les 10 ans... 

 

 

 

 

 

Lundi 1er mai :

 

 

 

IMG_4032.JPG

 

 

 

 

Noa a été une première fois radiographiée : l'estomac était plein. On a donc hydraté, donné de la paraffine toutes les deux heures. Elle même bu du jus d'ananas seule, à la gamelle. Tao s'est d'ailleurs pris d'amour pour l'ananas à cette occasion.

On était dimanche. Fort heureusement, j'avais acheté une boîte d'ananas tranché avec le jus naturel du fruit (j'ai horreur des sirops) pour faire un curry de poulet à midi.

Noa a remangé assez vite : quelques poussières de foin par terre, un peu de coriandre. Le soir, la radio montrait du mieux, et elle a poursuivi ses progrès : je l'ai vue à plusieurs reprises dans la verdure, et dans la poussière de foin, par le trou de la serrure.

Ma présence à leurs côtés entraine une certaine familiarité : Tao dansait à mes pieds hier après-midi : c'était adorable !

J'ai passé du temps à boucher le dessous du lit, pour pouvoir saisir facilement Noa. 

Ce matin, je lui ai fait une piqûre d'emeprid (c'est plus efficace comme ça).

 



01/05/2017
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 69 autres membres