les lapins libres

les lapins libres

Anecdotes d'avril 2017

Dimanche 30 avril :

 

 

 

IMG_4026.JPG

 

 


Hier, je n'ai pas pu le gaver, alors j'ai un peu joué avec le feu, j'ai sollicité toute la journée son appétit : poussière de foin, cunipic, légumes (panais, carotte, topi, coriandre)
On a redonné du metacam.
Ce matin, il remange du foin. On va donc ralentir le cunipic, car Jo va ressembler à une bombonne sous peu.

Je vais à la clinique à 9h : Noa fait un ralentissement !

 

 

 

 

Vendredi 28 avril :

 

 

 

Yoshi est rentré : on lui a enlevé une dent du fond qui ne tenait plus !
Il y avait du pus en dessous. Il a donc du marbocyl, et du metacam.
Ses examens sont bons. Il n'est pas traumatisé.
Il a perdu une molaire de l'autre côté. Elle est tombée toute seule !

 

 

 Mercredi 26 avril :

 

 

 

Le blog a huit ans aujourd'hui.

 

La vitalité de notre Yoshi diminue. ça nous fait peur. Est-il en train de s'éteindre comme une chandelle ? Vendredi il aura une anesthésie flash pour des examens approfondis : écho, prise de sang, examen des dents.

Le vaccin aurait-il été négatif sur son métabolisme ?

Il mange très bien, mais plus du tout de foin, alors on compense par du cunipic, ce qui n'est pas facile à gérer avec notre grosse dondon (qui a encore pris 100 g)

Bientôt d'autres nouvelles...  

 

 

Petit Elias de la garenne de Madricland s'est éteint...Repose en paix au pays de l'arc-en-ciel. Courage à ses parents, et aux enfants (10 ans de vie commune !)

 

 

 

 

 

Lundi 24 avril :

 

 

Hier soir : petit coup de mou pour Yoshi : une douleur sans doute, liée à sa boue dans la vessie. On a traité au metacam, il a remangé ensuite du cunipic et du foin. Je l'ai laissé avec sa copine pendant la nuit. Elle a été adorable avec lui : une vraie petite mère !

On va lui faire vérifier les dents ce matin, car depuis quelque temps, je trouve que sa bouche me mouille la main lorsque je donne quelque chose. L'âge peut entraîner des spicules sur les molaires.

 

 

003 (2).JPG

 

 

 

 

 

Mercredi 19 avril

 

 

 

Estomac : ça va...Depuis vendredi dernier ! On a changé la prise du traitement : on sectionne le cachet, et on met l'ulcar dans un raisin sec. Je ne sais pas si ça sera durable, car les gargouillements ont repris.

 

 

 

Condition physique : excellente pour les deux.Jo danse plus que jamais !

 

 

 

Bêtises : Jo déteste que l'allée de son papa, au pied du lit, soit encombrée : il n'a pas intérêt à laisser traîner un vêtement ou bien ses sandales !

 

 

 

Love : plus que jamais : on se serre les pattes devant l'envahissement de la garenne...Parfois on se bagarre devant, mais c'est sans gravité.

 

 

 

Divers : Ils vont sûrement être vaccinés avec le vaccin contre le nouveau VHD, le Filavac, puis un vaccin contre la myxo autre que le lapinject qui ne se vend plus que par 40 doses. J'ai rendez-vous lundi 24 avec la véto de Yoshi.

 

 

 

 

 

 

 

Courses : Coriandre et herbes de l’étang. Jo réclame tous les soirs le cunipic : elle regarde la gamelle de Yoshi (qui sert de contenant une fois terminée), me regarde fixement, puis danse...Je craque complètement !

 

 

 

Envie : de faire plein de choses tandis que le temps semble se rétrécir. Moins de temps pour Internet, même si je garde des contacts, heureusement !

 

 

 

 

 

 

 Lundi 17 avril :

 

 

 

Nous avons eu droit jeudi soir à une nouvelle crise ! Fort heureusement, deux heures après 1ml de polysilanne, elle s'est détendue, et remise à manger. La crise était passée.

Une fois de plus, nous avons craint des ennuis plus conséquents. Mais cette fois, on ne l'a pas séparée de Yoshi. Je me suis dit : "advienne que pourra !", et j'étais trop fatiguée pour m'y consacrer.

Le lendemain, elle mangeait normalement.

Nous n'avons plus la force de réagir comme au début. La répétition des problèmes nous rend fataliste.

On la soigne, on la surveille, on fait notre devoir jusqu'au jour où ça ne passera plus...

 

 

 

 

Jeudi 13 avril :

 

 

 

Noa et Tao sont toujours aussi adorables, bien dans leurs pattes. Ils mangent des quantités de foin incroyables, ce qui m'amène à comprendre les soucis de transit des miens, loin de consommer les mêmes quantités !

Je suis partagée entre l'envie de plus profiter d'eux et de  leur offrir davantage de présence, et puis la peur de m'y attacher, sachant que je ne les garderai pas.

Comme toutes les familles d'accueil, "foutu d'avance" ne me tente pas.

Pourtant, je doute fortement qu'ils soient adoptés sous peu : c'est un couple, de petits lapins communs, jeunes, certes, mais adoptable en échange de 160 euros.

Je comprends qu'une Association doit vivre, qu'elle a beaucoup de frais, mais aujourd'hui le coût de la vie a augmenté, on n'est plus sur les bases d'il y a seulement 10 ans.

Je m'en suis expliquée ouvertement avec la présidente du Bazar, très cordialement. Elle m'a écoutée, comprise, mais c'est leur tarif, voilà, il faut l'accepter.

 

 

Je ne regrette pas de les avoir accueillis (ils sont exceptionnels de sagesse, et ils seraient morts sans nous), mais je les accueille dans des conditions difficiles : on vit dans un appartement de 70 m2 avec deux lapins à nous qui marquent devant leur porte, et qui s'agacent parfois, font preuve de jalousie.

Aux vacances d'été, ma famille devra cohabiter avec eux dans une chambre de 12 m2 

Bref, on n'est pas tout à fait dans les conditions d'une famille d'accueil normale qui s'engage en connaissance de cause.

 

 

Alors ça me rend parfois triste : l'attachement est inévitable, ils m'aiment, je m'en rend compte, les soucis avec les miens sont sans solution, et je ne me vois pas du tout les séparer : (à 80 euros, l'adoption redeviendrait possible, pourtant.

 

Je suis sûre que les animaux ressentent de l'amour, de l'attachement pour leur partenaire. Tao semble être le petit de Noa. Et puis si Tao est adopté avant Noa, elle restera toute seule dans une pièce, et ça, ce n'est pas envisageable du tout.

 

 

 

Mardi 11 avril 

 

 

 

 

Estomac : ça va...

 

Condition physique : excellente pour les deux.

 

Bêtises : des petits trous dans une vieille robe, et plus grave : sur le côté du canapé : Jo voudrait passer derrière, alors elle croit qu’en l’attaquant, elle va le creuser. On a donc bouché le coin avec des cales en bois.

 

Love : au rendez-vous. Rien ne se vit sans l’autre.

 

Divers : trop de lapins familiers qui disparaissent en ce moment : c’est dur d’apprendre ces mauvaises nouvelles : pensées à Léonie et à Fleur...

 

Courses : on continue de varier les repas : coriandre et herbes de l’étang.

 

Envie : de repos, d’écriture, de bonnes nouvelles... Qu’il y ait des demandes d’adoption pour mes petits.

 

 

 

 

Lundi 10 avril :

 

 

Notre fille va tout à fait bien maintenant. Elle recommence à danser. Par contre je trouve que le diffuseur de zénitude n'a aucune efficacité. On s'est habitué à l'odeur, mais il  ne me paraît pas avoir modifié le comportement de Joséphine, toujours sur ses gardes.

Yoshi est très zen, mais c'est l'âge qui lui confère cet avantage. Et puis le soleil inonde la pièce de vie. Quand le soleil chauffe ses vieilles fesses, il est heureux, mon fils !

 

 

 

 

Mardi 4 avril : 

 

 

 

Estomac : petit à petit Jo récupère son appétit. Cette fois-ci le couperet est passé près !

 

Condition physique : excellente pour les deux.

 

Bêtises : pas à l’horizon…

 

Love : sieste commune, quelques temps de repos côte à côte. Dommage que Yoshi gâche tout avec ses assiduités...

 

Divers : On commence le lespedesia en cachet pour la première fois. Il n’existe plus en solution buvable. On doit donner un quart de cachet, alors on le dissimule dans un raisin sec. Il passe comme une lettre à la poste !

 

Courses : on a espacé l’alimentation naturelle pour revenir à la coriandre, mais en douceur : on continue de donner des pissenlits et de l'herbe pour ne pas changer l'alimentation, ce qui serait néfaste au transit.

 

Envie : que notre Jo continue de se rétablir…

L’heure est maintenant à l’apaisement. Je ne l’ai pas vue depuis une semaine, gratter frénétiquement ses plaids, ou sa litière comme lorsqu’elle était malade.

C’est signe que son état psychologique est bon.

 

 

 

 

 

Dimanche 2 avril :

 

 

 

Nouvelles de Jo : le transit est reparti, elle mange, ne gargouille plus, mais on est loin d'avoir récupéré l'appétit d'antan. J'ai continué l'emeprid jusqu'à aujourd'hui.

Sur le plan du stress, je la trouve mieux, mais elle reste très fragile, à la merci d'un bruit, d'une attitude de notre part qui serait susceptible de menacer sa vie de lapin. Elle a conservé la crainte d'être saisie.

Elle continue de s'intéresser aux petits, sentant sous leur porte, même si elle n'en est pas au point de Yoshi.

Le marquage dans la chambre a recommencé, ce qui prouve que ce marquage est essentiellement son oeuvre. Je ramasse chaque matin un nombre impressionnant de crottous, et j'essuie quelques pipis.

En acceptant les petits (je n'avais pas le choix !), je savais que j'entrais dans une galère, qu'ils seraient chez nous pour des mois. Alors on assume, et nous vivons bien ce à quoi nous nous attendions !

C'est un geste que je ne regretterai jamais, car ils sont adorables, exemplaires dans leur comportement. Ils me semblent très reconnaissants pour ce qu'on leur apporte : leur moyen de survie : leur pitance.

A présent, il leur faudrait un peu plus de tendresse, d'attention...

 

 

Je suis chaque fois étonnée de voir que de si petits lapins soient capables de sortir d'aussi gros crottous ! J'aimerais voir ça chez les miens ! Je sais que la consommation du foin en  est la cause : ils en mangent deux fois plus que Yoshi, quatre fois plus que Jo !

 

 

 

007.JPG



02/04/2017
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 74 autres membres