les lapins libres

les lapins libres

Anecdotes de juillet 2016

 

 

Samedi 30 juillet :

 

 

 

 IMG_3773.JPG

 

 

 

 

Après un petit arrêt pour cause de vacances en famille, voici avec retard, l'état d'esprit de mardi :

 

 

 

Malice : Jo a fait une démonstration de danse un soir, elle a vu qu'on appréciait, et a redoublé de figures devant nos « bravo ! » Un lapin a le sens du spectacle, pour peu qu'on l'encourage, on a toujours droit à un bonus !

 

Estomac : tout va bien de ce côté-là : l'appétit est au rendez-vous, surtout chez Yoshi qui dévore comme jamais il ne l'avait fait jusqu'à présent...

 

Condition physique : excellente ! Ils ont été au top pendant le séjour de ma famille...

 

Bêtises : Un fil de téléphone en moins ! Jo ou Yoshi ? On a trouvé Jo sur les lieux, mais est-ce vraiment elle ? La question se pose car ce fut, en son temps, la spécialité de Yoshi...

 

Love : toujours pas de sérénades, de déclarations d'amour : chacun vit sa vie de solitude. L'un au salon en pleine chaleur, l'autre au frais dans la chambre. Se retrouveraient-ils pour des bêtises uniquement ? Depuis que Jo a été malade, il y a 3 semaines, ils ne sont plus un couple fusionnel.

 

Divers : Les vacances sont finies. Il va falloir reprendre le travail de préparation des cours.

 

Courses : C'est souvent le bord de l'étang qui nous sert de réserve...Pissenlits, plantain, chien-dent...

 

Envie : de soleil, toujours de soleil...On a un superbe été !

 

Penser à : faire des photos...

 

 

 

 

 

 

Mardi 19 juillet :

 

 

 

 

 

 

Malice : on tente de réveiller les parents tous les matins : en vacances, on se lève à 7h00, pas à 6h00, alors il y a quelques grincements de dents...Surtout lorsque Lucky (vacancière) choisit 2h du matin pour réclamer des caresses...

 

Estomac : ce matin, Jo s'est encore fait une peur : elle n'arrivait pas à manger, la fenêtre ouverte. Il a fallu la refermer, nous pensons que c'est à cause des oiseaux qui tournent entre nos bâtiments, dans notre rue.

 

Condition physique : en ce moment, Yoshi tombe presque tous les jours en voulant monter sur des fauteuils ou sur le canapé. Est-ce son arthrose de la hanche ?

 

Bêtises : Jo a trouvé comment passer derrière le canapé en dépit de tout ce qui l'obstruait. J'ai donc opté pour l'ouverture...

 

Love : pas vraiment au rendez-vous depuis le retour de Jo...Est-ce la chaleur ?

 

Divers :les petits vacanciers sont adorables. Je profite de mon ex filleule, parfois un peu peureuse, mais trop mignonne. Dolce est un petit lapin hyper attachant aussi. Je sens qu'il m'aime bien. Je les observe depuis le trou de la serrure. Il guette mon retour en regardant la porte... 

 

Courses : on trouve de beaux légumes en ce moment !

 

Envie : que Jo s'apaise, arrête d'avoir peur. Envie que la chaleur s'installe durablement, ce qui a l'air d'être le cas...

 

Penser à : faire taire l'angoisse chaque fois que Jo n'attaque pas sa gamelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 14 juillet

 

 

 

Jo continue sa convalescence. Hier à 18h00, elle a subi un gavage musclée qui a failli mal se terminer puisque roulée dans une serviette, il m'a fallu la rattraper au vol : un placage en règle sur le toit de la cabane ! Il a fallu se montrer violent. Je n'aime pas du tout, mais alors pas du tout devenir maltraitante, même si c'est pour la bonne cause. Devoir la serrer trop fort, lui maintenir la tête de force tout en lui emprisonnant les pattes et le corps dans une serviette d'où elle arrive malgré tout à s'extirper est pour moi une vraie torture. Le pire, c'est qu'elle ne nous en veut pas. Deux heures après, elle revient nous réclamer à manger. C'est ainsi que nous n'avons pas réitéré le gavage comme prévu vers 22 h

Elle nous a semblé manger assez : foin, herbes, pomme, cunipic : nous avons donné tant qu'elle voulait bien ingérer.

Ce matin, c'est correct. Exceptionnellement, j'ai donné du cunipic pour lui faire plaisir.

Pour les médicaments, je continue l'emeprid car j'en ai, et il m'est impossible de voir si elle crotte normalement (ses crottous, plus petits sont de la taille de ceux de Yoshi).

Le reste, il m'a été impossible de le donner pour des raisons différentes. J'espère qu'il n'y aura pas de conséquences. Elle me semble tirée d'affaire. Cette fois, le dysfonctionnement a duré longtemps (4 jours). Je pense que c'est parce qu'on a attendu toute une nuit avant de la faire hospitaliser. 

Si prochaine fois il doit y avoir, j'espère qu'elle nous fera ça un matin.

 

 

 

 

Mercredi 13 juillet :

 

 

 

 

Le gavage de 23h00 hier s'est mal terminé : Jo m'a mordu 2 fois. Pendant la nuit, elle n'a pas vraiment mangé (peut-être un peu de cunipic) Ce matin, elle a bien voulu de quelques frites de céleri-rave et de la coriandre. Elle a aussi rongé de la pomme fraîche, mais rien de bien concluant. Les crottous étaient un peu petits, mais nombreux. J'ai préféré la faire dormir avec nous pour voir ce qui lui appartenait vraiment. Ce matin, je repousse le moment de gaver (si j'y parviens !). Je viens de voir une video sur le facebook de l'Association "Marguerite"et je vais essayer de la poser sur le canapé, de la tenir par dessus, et de la gaver par en dessous.

 

Bon, rien ne fonctionne plus : on arrête tout, advienne que pourra. Elle est allée à plusieurs reprises dans le foin : est-ce ce qui la fait refuser le gavage ? C'est possible car je me souviens que lors de sa stérilisation, elle m'avait fait la même chose.

 

 

 

 

Mardi 12 juillet :

 

 

 

Lucky la belle garenne et son petit bout de copain : Dolce

 

 

 

IMG_3767.JPG

 

 

 

 

Ils ont fait beaucoup de marquage, et on a tâtonné pour trouver le bon emplacement de la litière, mais ça va mieux. Ils se sont bien habitués à moi et à la chambre. Je vais les voir souvent.

 

 Jo a remangé un peu de foin ce matin, mais l'appétit n'est pas encore au rendez-vous.

 

 

 

Lundi 11 juillet :

 

 

 

Jo est rentrée à 16h30. Elle ne remange pas, mais ça va revenir tout doucement. On va gaver. Le transit est reparti à la clinique cette fois. Elle s'est bien laissée soigner, mais a aussi manifesté son mécontentement en tapant beaucoup du pied. Elle a le traitement habituel : emeprid, polysilanne...

A l'endroit du cathéter, les poils sont un peu ébouriffés, mais pas trace des deux tours d'élasto : je suis étonnée de constater qu'ils n'ont pas laissé de colle sur la fourrure.

 

 

 

 

 

Dimanche 10 juillet :

 

 

 

 

Joséphine nous refait le coup de la stase : elle a bien mangé sa gamelle de 19h00, mais vers 21h00, j'ai trouvé qu'elle bougeait peu. Elle n'est pas venu réclamer ses "cadeaux" et vers 22h00, je l'ai prise avec moi, lui ai administré du metacam et de l'emeprid. Je l'ai tenue au chaud sur moi toute la nuit. Dans ces cas-là, contrairement aux autres lapins que j'ai eu ou à Yoshi, elle joue le jeu, et reste bien sur moi, ou sous un tissu (drap ou couette).

Pendant les trois heures de sommeil que j'ai pu glaner, elle est restée sur un coussin à côté de moi, couverte par un chemisier. Elle n'a pas bougé. Ce matin à 5h00, je lui ai massé le ventre, et à 6h00, je téléphonais à la clinique. A 7h00, la véto de garde ouvrait pour nous. Elle lui a posé un cathéter pour l'hydrater, lui injecter l'emeprid, un antibio, et lui a donné du polysilane.

La radio a révélé cette fois un estomac vide, et peu, très peu de gaz. Elle devrait être gavée pour retrouver des forces. on devrait la récupérer demain si le transit est reparti.

 

 

Il reste que nous nous interrogeons toujours sur la cause : pas de mue particulière, pas d'ingestion de corps étranger : bourre, tissu, carton... Il reste le mauvais sevrage et le stress. Je compte bien faire appel à l'homéopathie pour qu'elle soit moins anxieuse : l'aspirateur, les bruits de cuillère dans la porcelaine, la paniquent.

Ce comportement s'explique par son histoire : elle a peu été en contact avec l'humain, et avec les bruits d'une ville ou d'une maison.

 

 

 

 

 IMG_3671.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Mercredi 5 juillet :

 

 

 

 

 

 

 

Malice : on vient réveiller les parents tous les matins : c'est pas un beau réveil, ça? Sentir deux papattes sur sa jambe, ça n'a pas de prix !

 

Estomac : l'essai du foin « thimoty » n'est plus tout à fait un échec : ils y goûtent de temps à autre.

 

Condition physique : excellente ! Le flop est cependant la plus courante des positions.

 

Bêtises : pas une : le carton de foin traîne dans l'entrée depuis son arrivée (je ne lui trouve pas de place) : aucun coup de dents à déplorer...

 

Love : c'est beau l'amour !

 

Divers : nous n'avons pas repris le médicament pour la libido de notre fils : il redevient normal. Il semblerait qu'on s'achemine vers une période plus calme de ce côté-là.

 

Courses : il va falloir composer avec le soleil et les courses.

 

Envie : que Jo danse encore 8 ans ! Elle va sur 2 ans.

 

Penser à : préparer la venue de mes vacanciers dans la chambre d'amis. Bientôt des photos de leur installation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 4 juillet :

 

 

 

 

IMG_3762.JPG

 

 

 

 

 

 

 

La relation de confiance avec ses lapins : comment l'obtenir ?

 

Ani-Zine, le magazine de l'Association Ani-nounou donne des clefs pour la rétablir lorsqu'elle s'est interrompue, ou l'établir lorsqu'elle n'a jamais fonctionnée.

Beaucoup de lapins sont dans cette situation, par nature : ils sont des proies dans la garenne, leur milieu naturel. Ils ont pu aussi apprendre à se méfier dans un foyer où règne une grande instabilité, ou encore l'abandon.

Un lapin seul, isolé, ne parviendra pas à mettre en place sa relation avec l'Homme.

 

Il est très bien démontré à quel point établir cette relation de confiance est une question de patience : de longs mois d'efforts, voire des années...Même si on peut naturellement faire progresser le lapin depuis son arrivée, et constater des avancées significatives sur quelques jours.

 

Dernièrement, j'ai été choquée par le retour d'une lapine à l'adoption, car ses adoptants déclaraient

qu'elle ne correspondait pas à ce qu'ils attendaient d'elle.

Si on ne donne pas du temps à un lapin, on ne verra jamais de quoi il est capable. Il faut parfois des années pour qu'il donne la pleine mesure de ce dont il est capable en matière de relationnel. Il faut lui donner le plus de liberté possible, et beaucoup d'attention. Ensuite, il faut le laisser exprimer sa personnalité : découvrir sans rien attendre de particulier ce qu'il a à nous offrir.

                        

 

 

 

 

Vendredi 1er juillet :

 

 

 

Pour les habituer au foin 'Thimoty", j'ai pris le parti d'en mettre un petit peu dans une grande gamelle, en plus du foin de Crau disponible au râtelier. Le soir, ils ont du cunipic, et Jo un petit peu de granulés. Depuis que j'ai réintroduit les granulés dans son alimentation, ses crottes sont plus grosses. C'est sûrement psychologique, mais ça me rassure.

Le cunipic est attendu de patte ferme, chaque soir vers 23h00...C'est une fête.

Joséphine qui n'aime pas trop revenir dans notre chambre passée une certaine heure, n'oublie cependant pas ses "cadeaux" !

     

 

 

                                             IMG_3757.JPG



01/07/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 74 autres membres