les lapins libres

les lapins libres

Anecdotes de juin 2018

 

Lundi 18 juin :

 

 

 

Plus que trois voyages pour Yoshi et Yalla : nous avons encore eu droit à la tronche hier soir...Tout dépend de l'heure à laquelle on part, mais dans l'ensemble, dans leur boîte, ils dorment. Jo se dresse toujours lorsqu'on entre dans Limoges, ou, à l'inverse, lorsqu'on entre dans Guéret : elle sait qu'on arrive à destination : changement de  vitesses ?

 

 

La gamelle de verdure a été consommé très tard : tout ce petit monde s'est gavé de foin. Ils ont très peu navigué.

 

 

Yoshi s'est pourtant trouvé une étagère ici aussi. Le départ des livres a facilité les choses. Il glisse sur la surface du bois, mais pas question d'accepter un plaid !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 10 juin :

 

 

 

Tout le monde va bien. Yoshi s'accommode de sa patte folle à droite. Les anti-douleurs homéopathiques lui sont d'un grand secours pour l'instant. On ne perçoit pas de ralentissement dans ses activités, même si le soir, il semble peiner plus.

On a envisagé une visite chez l'osthéo, mais on n'a pas pris rendez-vous assez tôt : il y a un mois d'attente, et dans un mois, nous serons partis.

 

 

Jo a aussi besoin d'y aller : elle a un souci de patte elle aussi. Elle ne tient pas assise lorsqu'elle lève les pattes de devant.

 

 

 

Ce week-end, on a décidé une pause :  j'ai de menus travaux à faire dans l'appartement que l'on quitte définitivement le 9

 

 

 

 

002.JPG

 

Petit coin "camping" en attendant le déménagement n°2

 

 

 

 

 

Mardi 5 juin :

 

 

 

 

012.JPG

 

 

 

 

 

A Guéret, c'est de plus en plus difficile...Il sont constamment dans les caprices. Ils ne sortent presque plus de leur cabane. Dimanche soir, ils ne sortaient plus que pour manger du foin, et encore, pas longtemps. Jo a même essayé de revenir à Limoges en réintégrant la boîte de transport que j'avais laissée traîner...

Yoshi balançait tout ce qu'il trouvait sur son passage : la gamelle, le contenu. Il était d'une colère !

 

 

 

Il ne reste plus que 3 week-end à faire des allers et venues, et heureusement, car je ne sais pas comment ça aurait fini. On n'aurait jamais pu continuer ça un an de plus !

 

 

Ce qui est positif, c'est qu'ils se plaisent à Limoges. Si on avait constaté l'inverse, ç'aurait été plus embêtant...



05/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 62 autres membres