les lapins libres

les lapins libres

Anecdotes de septembre 2017

Samedi 30 septembre :

 

 

 

 

Tout le monde va bien à la maison. Cette nuit, il m'a fallu dormir avec mes petits au salon. J'avais besoin de m'installer avec de gros coussins dans le dos. J'ai pu observer entre mes périodes d'endormissement, leur comportement la nuit. En fait, ils NE FONT RIEN !

Yoshi a couru 6 fois après sa copine, ils sont allés dans la chambre, une fois ou deux. Le reste du temps, ils ont dormi sur le tapis, et un peu dans la cabane. J'ai entendu les pattes contre le rebord de la gamelle de poussière de foin, mais sans plus...J'ai trouvé qu'ils avaient peu mangé, ce qui explique pourquoi ils dévorent le matin, la verdure et les légumes.

 

 

Ces temps-ci, nous avons observé chez Jo une tendance à soulever son popotin difficilement. Comme elle avait beaucoup grossi (on a arrêté le cunipic le matin), on attend de voir si c'est à cause du poids. Dans quelques semaines, ils vont devoir aller à la clinique pour le rappel de la myxo et le filavac. Si elle présente toujours ce trouble, j'insisterai pour une recherche d'e-cuniculi

Pris à temps, et traitée au Panacur, on pallierait à de possibles ennuis. 

 

 

 

 

 

Mercredi 27 septembre :

 

 

 

Les petits ont été vaccinés au filavac aujourd'hui. Nous avons appris où officiait depuis peu la véto de Jo (celle qui l'a opérée en urgence il y a 2 ans.) Elle a rejoint Limoges elle aussi, pour notre plus grand bonheur. Nous aurons un boulevard à remonter sur 3km environ, et nous y serons. En 5mn, nous pourrons nous y rendre. C'est un gros soulagement que de la savoir là.

 

 

 

 

 

Dimanche 24 septembre :

 

 

 

Tout le monde va bien, et nous sommes heureux de le constater ce matin.

En effet, hier soir, une fête de la bière avait lieu à deux pas de chez nous, sur la place. Jo s'est mise à paniquer. Fort heureusement, elle avait déjà mangé. Son estomac était plein.

C'était impressionnant de la voir se déplacer en MARCHANT, ne sachant où se planquer.

Nous, on entendait à peine quelques coups sourds (la musique) grâce au double-vitrage.

Dans la soirée, elle n'est pas du tout venue nous voir dans la chambre, ni ce matin. J'étais donc inquiète en me levant, prête à gaver, bref, à passer une mauvaise journée.

Il n'en est rien...Lorsque je suis venue lui dire bonjour ce matin, au salon, elle n'a pas fui et lorsque j'ai constaté ce qui restait de poussière de foin dans la grosse gamelle en inox, j'ai compris que personne n'était malade !

 

Dans l'autre chambre, Tao donnait aussi des signes de peur. Il écoutait avec attention.

 

J'ai pensé au quartier calme de notre maison à Limoges. Je me dis qu'au moins les week-end et les vacances, les lapins y seront bien zen. Si seulement je pouvais obtenir ma mutation en juin. Nous serions définitivement débarrassés des nuisances d'un centre-ville. 

 

 

 

 

 

 

 Mercredi 20 septembre :

 

Mon fixe est encore en panne, enfin, pas l'ordinateur, mais windows 10 ! J'ai donc encore perdu beaucoup de photos, et la trame des nouvelles fraîches :

 

Je crois que ça commence par "estomac" : Jo continue de gargouiller comme jamais. Il arrive même qu'elle s'en effraie...Mais la dernière anorexie remonte à loin, alors on se prépare à en avoir une sous peu.

 

Ensuite, il y a "bêtises" non ? De ce côté-là, Jo ne nous a pas épargné : elle a troué deux plaids du canapé en grattant nerveusement, la nuit, et en notre absence. J'ai donc pulvérisé du spay zen sur l'assise et sur les coussins. Elle a cessé immédiatement. Il n'y a plus qu'à racheter des plaids. Cette nervosité était probablement une poussée hormonale (genre tentative de nidification), la stérilisation n'empêchant pas totalement ce type de comportement passager.

Mon idée de spray a fonctionné. On peut aussi donner du nervosyl.

 

La "love story" se poursuit entre eux. Yoshi vieillit et se rapproche beaucoup de nous. On l'aide du plus qu'on peut : on le cajole, on lui parle, on a conscience que notre relation devenue fusionnelle peut s'arrêter du jour au lendemain et que la mort peut survenir et nous ôter notre trésor.

Chez lui, le vieillissement ne se ressent pas physiquement. Par contre, son petit coeur d'or est plus que jamais ramolli...

 

 

Leur condition physique est bonne, le transit aussi : des tonnes de crottous sont déversés tous les jours devant la porte des petits, ainsi que des pipis qu'il faut essuyer régulièrement.

 

 

Ils mangent vite et bien en ce moment. Pourvu que ça dure !

 

L' essai de litière de chanvre (que j'utilisais pourtant autrefois) s'est révélé catastrophique ! Des odeurs nauséabondes, des pipis non absorbés, des litières sales après deux ou trois jours, bref, je suis revenue à la litière végétale pour chat vendue à Leclerc.

 

 

 

 

 

Samedi 16 septembre

 

 

 

Tao et Noa ont reçu la visite de leur maman : un moment merveilleux de découvertes mutuelles, où chacun a trouvé sa place. Amandine est une bonne personne, très douce qui sait communiquer avec les animaux. En présentant des feuilles de fraisier, elle a su gagner leur confiance et les rapprocher d'elle progressivement.

 

 

Au début, ils se cachaient un peu derrière la cabane, sortant de temps à autre, une petite tête curieuse, puis, ils sont venus plus près, se sont éloignés de la cabane. Tao est allé faire ses besoins et manger quelques brins de foin. Noa a fait de même, une heure après.

Nous n'avons pas vu le temps passer.

 

 

Elle a apporté un plaid pour préparer les petits aux odeurs familières de chez eux. Ainsi, il seront moins perdus à leur arrivée là-bas.

Je pense qu'ils vont complètement les faire craquer, car ils vont s'habituer très vite.

 

 

 

Je suis encore plus contente ce soir d'avoir contribué à leur offrir cette chance dans leur vie. C'est beaucoup d'amour de part et d'autre qui se prépare. Je serai comblée le 26 octobre, quand ils partiront vers leur vrai foyer...

 

 

 

 

 

Samedi 9 septembre :

 

 

 

 

Les petits sont transformés depuis que j'utilise le spray anti-stress : ils se sont mis à jouer, et ne s'en cachent plus, même devant moi ! Les nôtres sont déchaînés, je les trouve aussi beaucoup plus détendus, plus joueurs. Jo ne s'arrête plus de manger pour un rien. Bref, c'est que du bonheur...

 

 

 

Si tout se passe comme prévu, Yoshi et Jo devraient découvrir une nouvelle maison...Nous signons la promesse de vente vendredi 15. Nous devrions en être propriétaire début décembre. Il nous faudra ensuite déménager en partie pour pouvoir l'occuper les week-end et les vacances scolaires.

 

 

 

Ils garderont leur coin à Guéret, et on en fera un second à Limoges.

Joséphine bénéficiera d'un jardin arboré. Je lui planterai des herbes aromatiques : pourquoi pas un petit champs de coriandre ?

 

 

 

 

IMG_4653.JPG

 

 

 

 

 

Jeudi 7 septembre :

 

 

 

Rien de nouveau depuis lundi, les petits vont bien, l'usine à crottes des miens, carbure à plein régime devant leur porte ! En ce moment, Yoshi et Joséphine sont intrépides, je les retire souvent de certains recoins où ils s'aventurent : dessous de radiateur, arrière du canapé, dessous de bureau...

L'exploration est à la mode !

Yoshi a repris ses parades amoureuses ou dominatrices. Le fait nouveau de quelques mois : il sème son pipi tout le long du chemin qu'il empreinte. Je passe mon temps le soir, à essuyer à la lingette, le parterre de la chambre.

Ce n'est pas maladif, c'est uniquement comportemental. La présence des petits l'angoisse et il marque à la fois son territoire, mais aussi sa Jo. Les choses devraient rentrer dans l'ordre dès que l'odeur des petits aura définitivement disparue. On peut espérer en finir avec ça début novembre.

 

 

 

 

 

 

Lundi 4 septembre :

 

 

 

 

Problème de boue dans la vessie : une année 2017 un peu tendue.

 

 

 

Yoshi a refait deux crises cette année : une en juin suite à de grosses chaleurs et une vendredi matin suite aussi à une canicule de 12 jours.
A chaque fois, il a fallu une injection de morphine, le metacam ne suffisant plus.

 

 

Ses problèmes se sont révélés en octobre 2012
On est en 2017 !
Certes, on passe à une "drogue" plus dure, mais c'est une belle victoire quand même, 5 ans après. La médecine vétérinaire progresse et il a été pris à temps. Son traitement, l'attention que nous lui portons ont eu raison de l'adversité.

 

 

Par rapport à 2012, là où rien n'a changé, c'est qu'il est toujours aussi difficile à soigner : je le saisis facilement : il a compris que cavaler avec moi derrière, c'est peine perdue, mais il n'avale pas le gavage.
Là où il doit avoir 15 ml, il ne parvient à avaler que 7 ml en une heure !

 


Heureusement qu'il s'est mis à remanger seul à chaque fois, 48h après la crise. On est toujours sur le fil du rasoir...
J'ai gavé Noa, elle tête la seringue ! Pourquoi, lui, c'est si compliqué ?  


Nous avons monté un protocole "chaleur" : il restera dans notre chambre, au nord, et je le ferai boire de l'eau à la seringue, en plus de ce qu'il boit lui-même. Pour l'instant, la canicule est terminée : on a 21 au plus fort de la journée.

 

 

 

 

Samedi 2 septembre :

 

 

 

IMG_4638.JPG

 

 

Mercredi matin, Yoshi n'avait pas fini sa gamelle. On avait mis le reste sur le coffre qui nous sert de table de salon. J'avoue que je l'avais oublié. Pas lui ! Il a fait en sorte de se servir tout seul ! J'ai trouvé ça adorable. J'ai fait une photo et je l'ai envoyée à son papa sur son lieu de travail. Il aime beaucoup avoir des nouvelles de son petit : ça lui égaye sa journée...

 

 

Hier, c'est lui qui gardait la maison. Yoshi est tombé ou s'est introduit volontairement dans un trou depuis le dessus du canapé (actuellement en lit), par terre. Jo le regardait d'en haut.

Chris a tiré le canapé pour le faire sortir à l'autre bout. Yoshi s'est montré très vexé d'avoir été fâché.

 

 

 

Nous pensons qu'il l'avait déjà fait et qu'il était ressorti tout seul (d'où la vexation...)

Depuis, ils continuent tous les deux à visiter ce coin qui les intéresse au plus haut point.

 

 

 

Les petits auront la visite de leurs parents le 16 septembre. C'est une super nouvelle ! En octobre, ils rejoindront un environnement de rêve : un paradis pour lapins. J'ai hâte qu'ils puissent en profiter pleinement. Noa sera sûrement méfiante au début, mais Tao , je l'espère, l'entraînera dans ses promenades. Il est beaucoup plus hardi qu'elle sur ce plan-là. 

 

Amandine et Matthieu auront un couple idéal : une casanière affectueuse en demande de caresses, et un petit aventurier-pitre curieux de tout.



02/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 74 autres membres