les lapins libres

les lapins libres

Le lapin : quels soins ?

Le lapin est un petit animal exigeant en soins divers.

 

 

 

C'est une erreur de croire qu'on peut avoir un lapin lorsqu'on cherche un animal qui ne requiert que peu d'attention.

Beaucoup se trompent, pensent qu'on peut acheter un lapin, le mettre en cage, le nourrir, changer sa litière de temps en temps et c'est tout.

Au début, on lui fait coucou à travers les barreaux de sa pauvre cage d'un mètre de long et puis, au fil du temps, l'intérêt s'émousse et on l'oublie ! La litière n'est pas assez changée, on trouve que ça pue et la cage devient encombrante. Bref, tout le monde se retrouve sur "le bon coin" au même titre que la paire de chaussures toute neuve qu'on n'a pas portée.

 

J'exagère ? Hélas non ! Les Associations qui recueillent les lapins abandonnés auraient des histoires bien plus sordides à raconter.

 

 

 

 

Un lapin est coûteux (soins divers et visites vétérinaires)

Un lapin demande beaucoup d'attention

Un lapin a besoin d'espace : voir l'article sur la liberté

Un lapin a besoin d'une alimentation de qualité : voir l'article sur l'alimentation

 

 

Les soins :

 

 

Les ongles d'un lapin doivent être régulièrement coupés. Il a beau gratter assez souvent, il n'use pas ses griffes sur les tapis, les parquets ou les sols plastifiés...La position sur le dos est stressante pour un lapin qui devient alors une proie mais il n'y a parfois pas moyen de faire autrement si on veut que tout se passe sans encombre. Sur la première photo, Li-lou n'avait pas du tout peur, elle restait même toute seule dans cette position sans que je sois obligée de la maintenir.

Attention à ne jamais se mettre en hauteur, sur une table. Le mieux est de mettre le lapin sur ses genoux et de le maintenir du bras qui ne tient pas le coupe-ongle et de couper avec son autre main comme sur la deuxième photo. La position dite "de transe" n'est pas trop accentuée et le lapin ne stresse pas trop.

 

 

 

url_artimage-311997-2307567-126616.html.jpg

 

coupe des ongles 004.jpg

 

 

 

Avec du matériel bien adapté, c'est à dire un excellent coupe-ongles, on gagne du temps et du confort.

 

 

 

Le brossage :

 

Il faut souvent brosser son lapin. celui-ci apprécie rarement l'opération. Le mieux est de le prendre sur les genoux ou de le maintenir au sol derrière sa tête (pas facile s'il se débat).

Là encore, le choix de l'outillage est important. J'ai choisi une brosse douce pour les endroits fragiles du corps : les flancs et derrière la tête : c'est une brosse pour les chats.

images.jpg

 

 

IMG_1521.jpg

P1010036.JPG

 

 

 

Pour l'arrière-train, il vaut mieux utiliser le furminator : plus efficace en profondeur, il peut éviter d'y revenir souvent.

 

 

furmi.jpg

 

 

On peut aussi opter pour l'opération qui consiste à "plumer" : enlever à la main toutes les touffes de poils qui ne tiennent plus comme sur la première photo.

En période de mue, il faut parfois brosser tous les jours pour éviter que le lapin n'ingère trop de poils. Ceux-ci peuvent occasionner des ralentissements voire des arrêts du transit ou pire encore des bézoards : des boules de poils dans l'estomac.

 

 

 

 

La vaccination :

 

 

 

Le lapin doit être impérativement vacciné même s'il vit en appartement. Il existe en France deux maladies mortelles : la myxomatose et le VHD : maladie hémorragique.

 

A vous de choisir votre vaccin en accord avec votre vétérinaire.

Le NOBIVAC ayant posé des problèmes sur les lapins âgés ou ayant une pathologie latente, j'ai personnellement abandonné ce vaccin. Il ne s'effectue qu'une fois par an alors que l'ancien nécessite un rappel 6 mois plus tard.

Suite à sa première vaccination, Yalla a fait une sorte de paralysie faciale, je préfère donc être prudente. Toutefois, les problèmes n'ont pas encore fait l'objet d'une étude et ils restent de simples observations de particuliers.

 

 

 

 

La vigilance :

 

 

Il faut aussi savoir qu'un lapin ne doit pas rester plus de 24 h00 sans manger : sa vie est menacée au delà de ce délai. L'observer, c'est déceler très vite un problème : lapin "en poule" qui grince des dents dans un laps de temps plutôt consacré à la promenade qu'à la sieste, lapin qui ne réagit plus à une friandise, lapin qui a perdu du poids...

 

Il est conseillé de peser régulièrement son lapin avec une balance adaptée : le pèse-bébé : une perte de poids significative de 100 g par exemple peut signifier une pathologie, si bien sûr, son alimentation n'a pas changé.

 

 

 

 

IMG_2319.JPG

 

 

 

 

 

L'arrêt du transit est une urgence chez le lapin.

Si on vous le rend avec un traitement (c'est qu'il n'y a pas de raison de l'hospitaliser) vous allez devoir le gaver pour relancer son appétit.

 

 

 

 

Que signifie "gaver" un lapin ?

 

Votre vétérinaire vous précisera les quantités de "critical care" à donner en fonction de son poids et de la gravité de son état.

Le gavage s'effectue en plusieurs prises au cours de la journée : 4 ou 5 fois avec une grosse seringue.

 

 

gavage 008.jpg

 

 

Il faut impérativement se munir d'une blouse ou d'un vieux vêtement (le critical-care ne tâche pas mais on s'en met partout).

Vous aurez l'impression d'en mettre plus à côté que dans sa bouche. Certains lapins aiment ça et tètent la seringue. D'autres recrachent...

Ne mettez pas trop sa tête en arrière. Ce qui tombe dans les poils sera léché ensuite et donc ne se perd pas.

 

 

gavage 003.jpg

 

 

 

Ce gavage va relancer l'appétit du lapin et il ne faut pas l'arrêter, juste le diminuer en fonction de la quantité de nourriture ingérée de nouveau tout seul.

Si la première fois, vous n'arrivez pas à gaver, rendez-vous chez votre vétérinaire : il ou elle vous montrera comment procéder et là, votre lapin tètera la seringue alors qu'avec vous, il recrache...(ça, c'est du vécu !).

Bref, moi, j'ai des chenapans.

 

 

Il est impératif de surveiller le transit de ses lapins : surtout en période de mue et on peut ainsi éviter le pire :

 

 

 

http://li-lou.blog4ever.com/sante-le-transit-chez-le-lapin

 

 

 

 

 

 

 

La trousse premiers soins du lapin :

 

 

J'ai toujours de l'Emeprid (avec l'accord de ma vétérinaire) : cela permet de réagir très vite en cas de transit en chapelets.

Du Metacam : un anti-douleur

De la Bétadine et des compresses en cas d'ongle arraché.

De la Biseptine pour désinfecter une plaie

Des seringues d'un ml

Une seringue de gavage

Du Critical-care : ne le laissez pas se périmer et pensez à le rapporter avant sa date de péremption : il pourra servir à un lapin malade, dans le besoin.

 

 

 

La toilette :

 

 

 

 Un lapin en bonne santé, sans surpoids, fait sa toilette tout seul.

Certains lapins pour des raisons inconnues produisent des caecotrophes en excès. L'alimentation ne semble pas être en cause même si on doit absolument éviter l'excès de poids qui n'arrange rien.

 

 

 

IMG_2288.JPG

 

 

 

Le lapin doit pouvoir se faire sa toilette lui-même. Pour l'aider, on peut demander au vétérinaire une tonte sous le pompon qui facilitera la préhension des caecotrophes au moment de leur expulsion.

Si par malheur, les caecotrophes, trop molles, restent collées au poil, il faut nettoyer. J'utilise des lingettes pour bébé et si vraiment, l'amas est trop dur, un bain de siège en lavabo.

Personnellement, je n'utilise pas de savon, juste de l'eau tiède. Je maintiens le lapin comme sur la deuxième photo de la coupe des ongles.

 

 

 

famille 002.jpg

 

 

 

Nous avons testé avec succès le rongeur digest contre l'excès de caecotrophes. Nous en mettons dans l'eau de boisson tous les jours et je dois dire que c'est un franc succès. La production a considérablement diminué.

 

 

 

 

Comment administrer un médicament ?

 

 

 

C'est très difficile de soigner un lapin. Il n'avale pas n'importe quoi et la verdure ou les granulés ne facilitent pas l'ingestion du produit.

 

Il faut ruser et composer avec ce qu'il aime : compote sans sucre ajouté, bio si possible, herbes absorbantes comme l'aneth.

 

 

 

 

 

IMG_1443.jpg

 

 

 IMG_2463.JPG

 

 

 

La piqûre peut s'avérer une solution parfois.

Si le médicament est trop mauvais pour être mélangé à de la compote ou à des aliments, il faudra se saisir du lapin et donner le produit à la seringue. Il faut alors bien maintenir le lapin assis et glisser la seringue sur le côté de la bouche entre les dents de devant et celles de derrière.

Pour effectuer cette prise de médicament, mettez-vous au raz du sol car le lapin déteste être retenu prisonnier et tente tout pour se dégager.

Le lapin acceptera ou pas une friandise après.

 

 

 

 

Hospitalisation :

 

 

 

 

véto.JPG

 

 

 

En cas d'hospitalisation, il faut prévoir d'apporter le carnet de santé, des aliments que le lapin apprécie particulièrement afin d'aider à la reprise de l'alimentation, et du foin.



22/12/2014
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres