les lapins libres

les lapins libres

La cohabitation des lapins : les étapes

Il n'y a pas UNE mais DES cohabitations. On en a vécu trois, pas une seule ne fut identique à l'autre. Chaque lapin a sa personnalité et ce qui fonctionne avec l'un ne fonctionnera pas forcément avec l'autre. Il n'y a pas vraiment de règles.

Voici des articles qui peuvent vous aider :

 

 

 

http://comportementdulapin.com/la-cohabitation-entre-lapins-les-premiers-pas-de-la-cohabitation/

http://zanimosnomorelost.blogspot.fr/2010/11/la-cohabitation-chez-le-lapin-mon.html

http://leterrierdeslapins.com/viewtopic.php?f=9&t=3163

 

 

 

 

La cohabitation Yoshi-Joséphine-Lily :

 

 

 

 

Avec Joséphine-Lily, il n'y a pas eu de cohabitation. Yoshi adore les copines et Lily, qui n'a que 8 mois lorsqu'on l'adopte, a sans doute encore en mémoire ses frères et sœurs.

Notre célibataire forcé pendant un bon mois, la voit arriver avec beaucoup d'intérêt. Elle n'est pas stérilisée mais comme elle est chez nous pour y rester, on prête moins attention aux portes qui s'ouvrent et je laisse parfois Lily-Jo visiter notre chambre. Yoshi y a des quartiers. Très vite, il entend la porte s'ouvrir et des rencontres fortuites laissent présager aucune agressivité de part et d'autre.

 

 

 

 

IMG_2698.JPG

 

 

 

On observe beaucoup d'intérêt et de gentillesse chez Yoshi : il accepte tout : qu'elle visite ses coins, qu'elle y dépose des crottous de marquage, qu'elle fasse pipi dans sa litière (ce qu'il avait refusé à Yalla). Lily-Jo, elle, est un peu craintive : elle sent le mâle entreprenant, un peu pénible, mais elle s'y fait très vite, sait se faire respecter en le grognant lorsqu'il outrepasse ses droits.

Le nervosyl nous aide beaucoup. Lily n'a plus de comportement hormonal (grossesse nerveuse, marquage, roulades sur le dos...)et Yoshi cesse peu à peu les pseudo-saillies lors des rencontres sur plusieurs heures.

On les laisse même ensemble sur des après-midis entiers. Aucune agressivité, et rien qui empêche la liberté totale chez Lily. Elle ne fait pas de bêtise, ce qui me conforte dans mon idée qu'un lapin en liberté n'a pas le temps d'en faire.

En un mois et demi, on déplore un lacet coupé, un drap troué, un sachet de thé usagé dépecé...Pas de quoi en faire un plat !

Lily est de nouveau isolée lors de sa stérilisation, pendant 5 jours. Elle essaye de sortir de sa chambre alors on tente une nouvelle confrontation qui se passe au mieux en dépit d'un Yoshi toujours aussi pénible. Il est pourtant stérilisé depuis 6 ans !

Tout le petit monde reste sous nervosyl. Lily s'amuse des courses-poursuites de Yoshi. Elle ne le grogne même plus. Elle même ne reste pas plus de 2 minutes tranquille : les hormones mettront un mois au moins à s'estomper.

Ils mangent beaucoup de foin entre les moments agités, parfois chacun de leur côté et de plus en plus ensemble…

 

 

 

IMG_2777.JPG

 

 

 

Joséphine-Lily arrive dans un environnement totalement sécurisé. Elle est notre 4ème lapin en liberté totale : toujours aucun souci de ce côté là.

Aurais-je à chaque fois les seuls lapins sages de la planète ? Et bien non ! C'est juste qu'un lapin en liberté fait moins de dégâts qu'un chiot ou un chaton...mais comment le faire comprendre ?

J'entends déjà certains dire : « oui mais avec le mien, ce n'est pas possible ! » Me suis-je seulement une fois posé la question pour Lily ? Non, jamais, Lily est passée du clapier à la chambre et de la chambre à l'appartement : la question, chez nous, ne se pose jamais.

 

 

 

IMG_2780.JPG

 

 

 

 

Pour l'instant, seuls les jeux sont communs. Lorsque Yoshi perd Lily de vue, il la cherche. Yoshi a tendance à la suivre partout. Il est vraiment heureux par sa présence. Il a gardé quelques habitudes de célibataire, mais on sent bien que l'attachement est réel. Il est moins pénible.

Pour Lily-Jo, c'est différent, elle est beaucoup plus indépendante, elle ne le suit pas dans ses promenades, ne le rejoint pas là où il se trouve. Elle mène une vie parallèle.

On attend un amour plus fusionnel qui viendra sans doute dans les prochains jours...

 

 

 sieste séparée

 IMG_2785.JPG

 

 

 

 Quelque temps plus tard...

 

 

IMG_2826.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici le récit des étapes de la cohabitation

de Li-lou et de Yo-shi :

de Yalla et de Yoshi :

 

 

 

 

 

L'arrivée du second  lapin

 

 

Chez nous, la difficulté était que Li-lou allait partout, aucune pièce ne lui était interdite. Nous n'avions donc pas de terrain neutre...

J'avais noté depuis quelque temps, qu'elle n'allait plus beaucoup dans la chambre d'amis. Dès que ce fut entériné pour Yo-shi ( une petite semaine avant son arrivée ) j'ai barré l'accès à la chambre et j'ai préparé celle-ci : litière, gamelle, tapis de sol, jouets et j'ai laissé li-lou visiter...

 

 

 

P2190020.JPG

 

 

 

Pendant 6 jours, elle venait voir régulièrement à la porte, sentant qu'il se tramait quelque chose.

Le jour J, Yo-shi est arrivé avec nous vers 23h00 , j'ai ouvert la boîte de transport et il est sorti de suite, il avait faim.

Li-lou ne s'était aperçu de rien ! Elle nous a suivi jusque dans notre chambre comme tous les soirs mais d'un seul coup, elle a levé le nez et l'odeur de Yo-shi a effleuré ses narines, elle s'est alors ruée sur la barrière qui fermait la chambre avec une agressivité rare.

Pendant la nuit, elle n'a cessé de venir se faire caresser, très choquée que j'ai pu " la remplacer" !

 

Les jours qui ont suivi ont été durs pour les narines et le ménage !

 

 

Les deux lapins se voient à travers une grille

 

 

P2250004.JPG

 

 

Quand Yo-shi a pris conscience qu'il n'était pas seul, il est venu pointer son nez à la barrière et devant l'agressivité de Li-lou, il a fallu rajouter un grillage fin car j'avais peur des morsures.

 

De part et d'autre, on a étalé des serviettes de toilette car le marquage est devenu terrifiant. L'odeur des crottous de ce type est dix mille fois plus forte que celle des crottous ordinaires ! Sans compter les pipis...Li-lou n'en faisait plus un dans la litière et ils sentaient très fort !

 

 

P2250007.JPG

 

 

Au bout de trois jours environ, les marquages ont diminué en intensité, ils se voyaient à travers la barrière encore doublée du grillage, ce n'était pas hyper sympa.

 

 

 

Sorties sans rencontre directe

 

 

 

Au bout d'une semaine environ et après diminution des marquages, j'ai fait sortir Yo-shi car j'avais pitié de mon pépère enfermé dans sa chambre, je voyais qu'il avait envie de sortir : il faisait des bonds, j'avais même peur qu'il ne saute !

 

 

P2270028.JPG

 

 

 

Je barrais l'accès du couloir et je le laissais évoluer entre nos deux chambres, lui permettant de mettre son odeur partout. Puis, je le remettais chez lui au bout d'une heure ou deux.

 

Li-lou passait derrière et remarquait à son tour mais nous n'avions plus de pipis.

 

 

 

P2260017.JPG

 

 

 

 

Encore quelques jours sont passés ainsi, on a rajouté le salon dans l'espace de Yo-shi, li-lou restant dans le bureau, derrière le paravent...

 

 

 

Mise en présence : courtes entrevues

 

 

Un jour, Christian a entendu la barrière s'agiter ( j'avais enlevé le grillage, ne constatant plus d'agressivité de la part de Li-lou ) : c'était elle qui cherchait à retirer la barrière ou pour délivrer Yo-shi ou pour rentrer chez lui.

 

 

On a donc jugé que le moment était venu de les mettre en présence.

 

 

Les premières rencontres ont été suivies immédiatement de jets de pipis envoyés réciproquement à la tête. Le tapis du salon a été roulé dans un coin.

 

Ils se couraient après mais abandonnaient très vite, puis reprenaient en fonction de l'importance des coins que Yo-shi visitait et que Li-lou défendait. Les poils volaient mais il n'y eut aucune morsure.

 

Au début, les entrevues étaient courtes et très espacées. Comme il n'y avait pas de morsures, on a accéléré jusqu'à faire trois ou quatre rencontres par jour.

 

 

 

P4280040.JPG

 

 

Ce qu'on craignait le plus, c'était les cartons sacrés de Li-lou : comment y faire aller Yo-shi sans déclencher une furie ?

 

 

 

 

 

 

A mesure que les jets de pipi s'espaçaient, que les poils ne volaient plus, on élargissait l'espace et on a enlevé le paravent.

 

 

C'est gagné !

 

 

Li-lou s'est ruée derrière Yo-shi qui a immédiatement pénétré dans les cartons, on a entendu du bruit, je me tenais prête à intervenir...j'ai alors vu la tête de Li-lou à travers une ouverture, Yo-shi était couché derrière elle...c'était gagné !

 

Le soir même, ils mangeaient ensemble dans la même gamelle !

 

 

 

 

 

 

Toute la soirée, on les a observés, voyant que tout se passait bien, on n'a pas enfermé Yo-shi chez lui et le lendemain, j'ai  enlevé toutes ses affaires de la chambre. La cohabitation avait réussi !

 

 

 

P5130024.JPG

Yo-shi visite la litière de Li-lou

 

 

 

La clef de la réussite, c'est de les mettre en présence sans qu'ils puissent se nuire, de bien les observer puis de multiplier les rencontres même si au début, elles peuvent être très courtes.

 

 

La cohabitation de Yo-shi et de Li-lou nous a pris 10 jours environ depuis l'arrivée de Yo-shi mais il ne faut pas être pressé car ça peut être plus long. Parfois, c'est un coup de foudre immédiat !

 

 

 

 

Deuxième cohabitation : plus proche du coup de foudre...

 

 

 

Cette deuxième cohabitation n'a pas franchement été différente de la première sur le plan de la durée mais cette fois, pas de marquages  intensifs, pas d'agressivité ce qui nous a permis des confrontations très tôt.

On les a mis en présence au bout de deux jours mais uniquement chez Yalla qui occupait notre chambre.

 

 

 

En l'absence d'agressivité, nous utilisions la gamelle du soir pour solidifier leurs rapports et autour d'une bonne gamelle de légumes, la cohabitation se forgeait peu à peu...surtout que Yo-shi, comme à son habitude, préfèrait le foin !

 

 

 

P1250030.JPG

 

 

Ils se couchaient face à face chez Yalla. Elle n'allait pas encore partout, dans les autres pièces.

 

 

P1290052.JPG

 

 

On les laissait ensemble jusqu'à 23h00 et on remettait la barrière pour la nuit, par prudence. Yo-shi passait sa nuit contre la grille et Yalla aussi.

 

 

Un soir, nous avons eu cette vision :

 

 

 

 

La barrière a donc disparu du paysage. D'ailleurs, tout dans leur comportement prouvait qu'ils ne pensaient qu'à être ensemble. Cette cohabitation a duré une semaine environ.

 

 

 

Une malpropreté est souvent observée dans les tous débuts de la cohabitation. Surtout que Yo-shi interdisait la litière à Yalla, la nouvelle venue. Puis, tout est rentré dans l'ordre. C'est une question de jours.

 

 

 

 

P2010064.JPG

 

 

Il ne faut pas vouloir enlever trop vite la litière de celui qui arrive, pour ne pas le perturber, surtout si l'autre interdit l'accès à la sienne !

 

 

 

P1270046.JPG

 

 

 

Nous avons fait une erreur au cours de deux de nos cohabitation. Nous n'avons pas pris le temps de connaître, d'apprivoiser le nouvel arrivant afin qu'il se familiarise avec nous. A notre décharge, Yoshi a fait le forcing pour vivre en couple et Yalla s'est montrée partante à cohabiter, pratiquement dès son arrivée. Ils avaient tous les deux une bonne expérience passée de cohabitation réussie.



04/10/2009
17 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres